Navigation – Plan du site
Varia

France, 1971 ; Brésil, 2013 : deux éditions du livre Pau de arara et la mémoire de la répression

França, 1971 ; Brasil, 2013 : duas edições do livro Pau de Arara e a memória da repressão
France, 1971; Brazil, 2013: Two Editions of the book Pau de Arara and the Memory of Repression
Sandra Reimão, Flamarion Maués et João Elias Nery

Résumés

Pau de arara : la violence militaire au Brésil a été publié en France aux Éditions François Maspero en 1971. Il a été immédiatement censuré au Brésil, alors sous le régime de la dictature militaire (1964-1985) et ne fut publié dans ce pays, en portugais, qu’en 2013, soit plus de 40 ans plus tard. Cet article aborde les deux éditions du livre, celle de 1971 en français, puis celle de 2013 en portugais, tâchant de les comprendre dans la spécificité de leurs différents moments historiques. Tout en présentant la trajectoire des auteurs et l’origine du matériel publié, il inscrit l’ouvrage dans le cadre des dénonciations contre la torture alors perpétrée par les agents du régime dictatorial brésilien, ouvrant la discussion sur son usage au Brésil.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu pour publication en septembre 2016 ; approuvé en novembre 2016.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2017.

Plan

Torture et répression au Brésil, une longue histoire
La Violence militaire au Brésil, l’édition française de 1971
Les Éditions Maspero
Censure brésilienne de l’ouvrage français
L’édition brésilienne de 2013
Violence, État autoritaire et mémoire de la répression

Aperçu du texte

L’expression pau de arara, selon le Novo Dicionário Aurélio da Língua Portuguesa, peut avoir pour acception : « Instrument de torture, bâton cylindrique suspendu sur deux supports après avoir été passé entre les genoux et les coudes fléchis du patient, qui se retrouve alors comme accroupi la tête en bas. »

Pau de arara : la violence militaire au Brésil, publié en France par les Éditions Maspero en 1971, est une dénonciation du recours, de la part du gouvernement brésilien, à la torture en tant que dispositif régulier destiné à combattre l’opposition à la dictature imposée au pays à la suite du coup d’État de 1964. Comme le signale l’épigraphe du livre, le pau de arara était la forme de « torture [la] plus couramment utilisée par les militaires brésiliens ». Cette édition française fut interdite de distribution, vente et circulation au Brésil où l’ouvrage ne fut publié en langue portugaise qu’en 2013.

Cet article aborde les deux versions de Pau de arara : la violence militaire au Brési...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sandra Reimão, Flamarion Maués et João Elias Nery, « France, 1971 ; Brésil, 2013 : deux éditions du livre Pau de arara et la mémoire de la répression », Brésil(s) [En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 29 mai 2017, consulté le 27 mai 2017. URL : http://bresils.revues.org/2236 ; DOI : 10.4000/bresils.2236

Haut de page

Auteurs

Sandra Reimão

Sandra Reimão est chercheur au Conseil national de développement scientifique et technologique (CNPq) et professeur à l’École d’arts, sciences et humanités (EACH) de l’Université de São Paulo (USP).

Flamarion Maués

Flamarion Maués est docteur en histoire sociale de l’Université de São Paulo (USP) et post-doctorant à l’EACH (USP).

João Elias Nery

João Elias Nery est docteur en communication et sémiotique de l’Université catholique de São Paulo (PUC-SP) et professeur à la Faculté Paulus de technologie et communication (Fapcom) et à la Faculté intégrale cantareira (FIC).

Haut de page
  • Logo Editions de la Maison des sciences de l'homme
  • Logo Mondes américains
  • Logo Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain
  • Logo Ecole des hautes études en sciences sociales
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Les cahiers de Revues.org